Le 24 avril 2021 derniers, munis de lunettes noires, nos 15 DeepTimers, sont sortis de la grotte de Lombrives, après 40 jours de confinement volontaire.

Lors de leur retour à l’entrée de la grotte, il résonnait des cris de libération à l’aperçu de la lumière naturelle suite à une coupure du monde extérieur à 400 m sous terre.

Durant cette période, les participants de l’aventure DeepTime ont été privés de repères temporels, pour vivre une expérience humaine et scientifique.

Les scientifiques ont souhaité savoir comment un collectif d’individus s’adapte aux conditions anomiques suivantes : isolés sans nouvelles de l’extérieur, sans aucun repère temporel, dans une température ambiante de 10 °C et avec taux d’humidité de 100 %.

Les 7 femmes et 8 hommes se sont adaptés à l’environnement grâce à leur rythme biologique. Les jours se comptent désormais en cycles, durant ces cycles, les équipiers doivent produire leur énergie en pédalant, récupérer de l’eau, cuisiner, entretenir leur camp et évacuer les déchets vers un sas prévu à cet effet, rendre leur univers vivable.

Pendant environ deux heures par « jour », ils doivent se concentrer sur les protocoles scientifiques. Le reste du temps, ils peuvent se détendre ou explorer la grotte. Avant de débuter l’expérience, chaque DeepTimers a réalisé une IRM pour mesurer les effets de l’enfermement sur leur cerveau, ils en réaliseront une autre à la sortie.

DeepTime a été mis en place pour faire des recherches afin de mieux comprendre certaines zones d’ombre de la vie au-delà du temps comme approfondir les connaissances sur la maladie d’Alzheimer et partir à la conquête de l’espace.

Nous les remercions de leur investissement et les félicitons pour le courage dont ils ont fait preuve.